HomeTélévisionRetour sur la guerre USA-Russie des télévisions

Retour sur la guerre USA-Russie des télévisions

rocky etats-unis russie

Dans le contexte géopolitique tumultueux où la divergence des intérêts et les irréconciliables inimitiés éclatent sur les nouveaux canaux de communication développés après la guerre froide, les relations internationales entre les deux ex grands pôles civilisationnels et économiques se tendent et se crispent. Les médias jouent un rôle majeur dans cette nouvelle distribution des pouvoirs et des forces. Heure Actuelle (« Nastoïachtchee Vremia » en russe), la chaîne créée par la radio RFE/RL, affiche son ambition de proposer une information objective qui aura pour effet de contrebalancer la propagande pro-Kremlin.

Guerre froide du zapping

La guerre froide a largement contribué au développement de l’importance de l’image sur la façon de faire de la politique moderne. Aussi, les idées et la pression diplomatique ont connu un paroxysme lors de cette épisode fameux de géopolitique contemporaine. En effet, le président Truman parle de campagne de vérité à l’époque des débuts de la guerre froide, où la conquête des esprits des hommes apparaît l’élément clé d’une bataille qui n’oppose plus deux armées de militaires sur un terrain physique, mais deux armées de journalistes sur un terrain psychologique.

Le rock et le Jazz joueront alors un rôle essentiel en ce qui concerne la diffusion des idées et des valeurs américaines, dans les sociétés européennes notamment, pour contrer la tentation de l’idéal communiste.

Du côté américain, on parlera timidement de diplomatie publique plutôt que de propagande. Ce sera là tout l’intérêt des ateliers sémantiques sur les travaux desquels l’administration américaine pourra anoblir sa politique, et injurier la politique russe, même lorsque les deux politiques seront parfaitement semblables.


television propagande


C’est ici l’un des éléments phares de la bataille des communicants, les mots deviennent, parfois, plus décisifs que les actes. Dans cette lutte acharnée pour l’information qui prendra possession des esprits, les moyens techniques des américains s’avérèrent plus efficaces. La réactivité des médias américains leur permettait d’annoncer la catastrophe de Tchernobyl deux jours avant les médias russes. Cette capacité à devancer le monde russe donne un avantage aux américains sur les esprits. Il est plus facile de dire que de contre-dire. La première information s’enracine toujours mieux, impressionne toujours plus.

La guerre des télés, un archaïsme des temps modernes

Si la guerre froide a pris officiellement fin avec la chute de l’URSS, la renaissance russe sous l’égide de Poutine sur le plan géopolitique apparaît comme une menace pour les américains sur leurs intérêts géopolitiques et une complication supplémentaire sur la scène internationale. Les règlements de conflits internationaux parfois décidés quasi unilatéralement par les américains apparaissent aujourd’hui de plus en plus fragiles et difficiles eu égard au nouveau pouvoir russe sur la scène médiatique et politique.


sputnik television russie


C’est pourquoi semble-t-il la radio russophone RFE/RL a décidé de mener une contre-offensive et de défier Moscou sur le terrain de la conquête des esprits russophones. La chaîne télévisée Heure actuelle débarque sur les ondes afin d’apporter « des informations objectives » à un public jugé demandeur. Cette contre-offensive marque l’entrée dans une nouvelle bataille idéologique sur les positions géopolitiques et sociales des deux modèles de société qui s’affrontent.

Si l’annexion de la Crimée et la campagne russe en Syrie apparaissent comme des sujets majeurs de tension, les programmes de la chaine Heure actuelle ne se borneront pas à tailler en pièces les justifications russes relatives à leurs opérations politiques et guerrières sur la scène internationale, mais aborderont aussi des sujets sociaux, et probablement sociétaux, comme les politiques liées à la pauvreté ou encore à la santé.



Cette création d’une chaîne télévisée s’inscrit aussi dans un contexte de soupçon à l’égard des activités propagandistes russes sur les réseaux sociaux et les nouveaux outils de la communication, notamment Internet, où selon l’Occident les russes exercent des influences très favorables aux hommes politiques pro-russes et tentent de déstabiliser l’OTAN et l’UE.

Les accusations d’interférence dans la campagne politique américaine en faveur de Trump par les services secrets russes participent de ce climat de tension et de suspicion à l’égard de la Russie. Des actions médiatiques sont aussi menées en Estonie et en Lettonie où l’information auprès des publics russophones peut s’avérer stratégique pour les intérêts américains sur la scène internationale.

Enfin, selon Kenan Aliev, la Russie est une région bombardée par une importante désinformation, de propagande, et de mensonges, à laquelle Heure Actuelle a vocation à remédier. Toutefois, dans cette lutte contre les hoax et autres débusquages de désinformation, il apparaît de plus en plus difficile de croire en une information objective tant les intérêts des deux grands blocs politiques semblent devoir brouiller systématiquement l’information d’où qu’elle vienne.