HomePublicitéGoogle s’attaque à la publicité intrusive

Google s’attaque à la publicité intrusive

google adblock info média

Google s’attaque aux publicités intrusives, véritable source d’agacement pour les internautes. En effet, comme promis en juin dernier, la firme de Mountain View va intégrer un bloqueur de pubs à Chrome à partir du 15 février prochain. Si cette décision a de quoi réjouir les utilisateurs, elle n’est cependant pas complètement désintéressée.

Le bloqueur de pubs de Google visera les formats publicitaires jugés abusifs par la Coalition for better ads, un collectif rassemblant des géants d’internet, des grands groupes (Unilever, Procter & Gamble…) et des publicitaires. Chrome chassera notamment les pop-ups, les vidéos en lecture automatique, les interstitiels ou les publicités avec compte à rebours.

Si les internautes ne sont pas formellement opposés aux publicités, la plupart d’entre eux la considèrent comme trop présente, répétitive et qu’elle perturbe leur navigation. Et pour s’en prémunir, ils s’équipent. En effet, selon une enquête IAB France-Ipsos, 30 % des Français auraient installé un bloqueur de pubs. En 2016, les adblocks comptaient 420 millions d’utilisateurs à travers le monde.

Google espère contrer les ablocks

google adblock info média 2En s’attaquant à la publicité intrusive, Google espère contrer les ablocks dont l’utilisation a privé les éditeurs de presse de ressources financières. La publicité représente 86 % des revenus de la firme de Mountain View, dont le montant devrait dépasser les 72 milliards de dollars en 2017. Ainsi, les publicités jugées acceptables par Google seront encore visibles sur Chrome.

Apple et Mozilla proposent également des outils pour lutter contre les publicités intrusives mais en optant pour des approches différentes. Le premier s’est focalisé sur le tracking sur Safari avec son ITP, tout en proposant un mode lecture zen bloquant les vidéos automatiques. Le second a musclé son dispositif anti-tracking sur Firefox 57 Quantum, la dernière version de son moteur de recherche.

les publicitaires vont devoir revoir leur manière de communiquer sur Internet

Google a annoncé qu’une certaine tolérance serait appliquée au départ. Toutefois, dès lendemain de la Saint Valentin, les publicitaires devront revoir leur manière de communiquer sur Internet. Le choix d’ajouter des bloqueurs de pubs à Chrome marque une prise de conscience des développeurs de moteurs de recherche dans la lutte contre les contenus intrusifs.

Sources des photos : gizmodo.com et makeuseof.com

Mots-clés du billet